Tarification de la mobilité

Tarification de la mobilité

La mobilité est en plein essor en Suisse. Si l’on en croit les modélisations, les prestations de transport routier et ferroviaire devraient augmenter d’environ un quart d’ici 2030. Étant donné que les aménagements coûtent cher, il est intéressant d’étudier, en sus de cette option, la manière d’optimiser l’utilisation des infrastructures.

Les fortes fluctuations dans l’utilisation des infrastructures constituent un défi de taille tant dans le domaine des transports privés que dans celui des transports publics : tandis que les trains et les routes sont encombrés le matin et le soir, leurs capacités ne sont généralement pas pleinement exploitées aux autres heures de la journée.

Le Conseil fédéral fixe les prochaines étapes de la tarification de la mobilité

Lors de sa séance du 13 décembre 2019, le Conseil fédéral a pris connaissance des résultats de l’analyse d’efficacité de la tarification de la mobilité réalisée à partir de l’exemple de la région de Zoug. Il a chargé le DETEC d’élaborer, au cours d’une prochaine étape, un concept en vue d’assurer le financement à long terme des infrastructures de transport. Il s’agira dans ce cadre de remplacer les taxes et les impôts existants par une redevance liée aux prestations. Il conviendra par ailleurs de créer les bases juridiques nécessaires à la mise en place de projets pilotes en matière de tarification de la mobilité, afin de permettre aux cantons et aux communes qui le souhaitent d’œuvrer en ce sens. Une collaboration étroite de la Confédération, des cantons et des communes est indispensable à la résolution des problèmes de circulation dans les villes et les agglomérations.

Informations complémentaires

https://www.astra.admin.ch/content/astra/fr/home/themes/mobility-pricing.html