Développement du réseau des routes nationales

Au cours des six dernières décennies, le trafic routier sur les routes nationales a plus que quintuplé. D’ici 2040, il faut s’attendre à une nouvelle croissance du trafic, même si elle devrait s’avérer moins soutenue, grâce aux nouvelles habitudes de déplacement et au report du trafic sur les transports publics. La charge de trafic engendre déjà régulièrement des ralentissements et des embouteillages sur les tronçons autoroutiers fortement fréquentés. L’accroissement ciblé des capacités vise à y fluidifier le trafic et les projets correspondants figurent dans le programme de développement stratégique des routes nationales (PRODES des RN).

3x1-step

Depuis 1960, le trafic sur les routes nationales a connu une évolution fulgurante, avec plus de 30 % d’augmentation depuis 1990 seulement. Malgré les investissements importants dans les transports publics et les mesures de gestion du trafic qui visent à améliorer l’utilisation des capacités autoroutières existantes, cette évolution se traduit par une surcharge régulière des tronçons très fortement fréquentés, qui y provoque ralentissements et embouteillages. Ce phénomène touche particulièrement les agglomérations de Genève, Lausanne, Berne, Lucerne, Bâle, Zurich, Winterthour, St-Gall et Lugano.

Les goulets d’étranglement sur les routes nationales entraînent un report du trafic routier motorisé sur les routes cantonales et communales. Il s’ensuit une augmentation du trafic de transit dans les villes et les villages, avec des répercussions négatives sur la population, la sécurité routière, les transports publics ainsi que le trafic piétons et cycliste.

Développement ciblé

Lorsqu’elles fonctionnent bien, les routes nationales apportent une contribution majeure à l’efficacité du système global de transport en Suisse. Le développement ciblé du réseau des routes nationales vise à élargir les tronçons particulièrement affectés.

Le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) fournit à la Confédération les moyens financiers requis.

Les étapes d’aménagement nécessaires sont définies dans le programme de développement stratégique (PRODES des routes nationales). Tous les quatre ans, le Parlement statue sur les projets et leur priorité ainsi que sur leur financement, en octroyant le crédit d’engagement correspondant.

Le projet PRODES est mis en consultation

D’ici 2030, le Conseil fédéral entend améliorer la fluidité du trafic et la compatibilité des autoroutes, avant tout dans les agglomérations urbaines. Dans le cadre de l’étape d’aménagement 2023, il propose ainsi au Parlement d’approuver cinq projets et le crédit d’engagement requis pour leur réalisation : sur la N1, Wankdorf – Schönbühl, Schönbühl – Kirchberg et le tunnel de Rosenberg à St-Gall ; sur la N2, le tunnel du Rhin à Bâle ; et sur la N4, le tunnel de Fäsenstaub à Schaffhouse. Le projet sera en consultation jusqu’au 30 avril 2022.

Réexamen des projets cantonaux sur les tronçons nouvellement intégrés dans le réseau des routes nationales

Depuis le 1er janvier 2020, la Confédération est responsable de quelque 400 km de routes cantonales (tronçons NAR). Les cantons lui ont remis les projets d’extensions qu’ils ont élaborés sur ces tronçons. Le Conseil fédéral a soumis ces seize projets cantonaux à un examen approfondi. Dans le cadre du projet de programme stratégique de développement des routes nationales, il prend position sur ces projets et expose la suite des opérations.

Informations complémentaires