Développement du réseau des routes nationales

Depuis 1960, le trafic individuel motorisé a plus que quintuplé. L'intensification continue du trafic causera des embouteillages de plus en plus nombreux sur les tronçons les plus fréquentés. Afin d’éviter les embouteillages, les autoroutes devront être aménagées par des mesures ciblées aux endroits névralgiques. Les projets en ce sens font l’objet du programme de développement stratégique (PRODES).

banner3x1-karte-step

Depuis 1960, date de la décision de construire un réseau (auto)routier national, le volume du trafic routier privé a plus que quintuplé en Suisse. Malgré les investissements importants consentis pour le développement des transports publics ferroviaires et urbains, il faut s'attendre à une augmentation supplémentaire d'au moins 20 % jusqu'en 2040. Le développement du trafic lourd sera encore plus marqué.

Le réseau des routes nationales, bien que ne représentant à peine 3 % de la longueur totale du réseau routier suisse, assure l’écoulement de près de 40% des flux du trafic routier.

L'intensification continue du trafic causera des embouteillages de plus en plus nombreux non seulement sur les tronçons les plus fréquentés, en particulier dans les agglomérations (Genève, Lausanne, Berne, Lucerne, Bâle, Zurich, Winterthour, St-Gall, Lugano).

Le Fonds pour les routes nationales et pour le trafic d'agglomération (FORTA) donne les moyens financiers nécessaires à la Confédération, pour l'achèvement du réseau des routes nationales et pour l’accroissement des capacités de ce réseau afin de remédier aux goulets d'étranglement les plus importants. Avec FORTA, la Confédération soutient également les agglomérations en participant au financement de mesures efficaces mises en œuvre dans leur zone d'influence et aide les régions de montagne et régions périphériques en leur versant des contributions supplémentaires destinées aux routes principales.

Le programme de développement stratégique (PRODES des routes nationales) définira les étapes d’aménagement nécessaires. Les Chambres fédérales se prononceront non seulement sur les projets et sur leur degré de priorité, mais aussi sur leur financement. Elles détermineront, en principe tous les quatre ans, les nouveaux projets à réaliser.

Les projets de l'horizon 2030 mis en consultation

17.01.2018

Le Conseil fédéral concrétise le développement et l’aménagement du réseau des routes nationales

Le Conseil fédéral compte entreprendre des projets d’extension sur le réseau des routes nationales pour un montant d’environ 13,474 milliards de francs d’ici 2030. Ceux-ci visent en premier lieu à fluidifier le trafic dans les agglomérations urbaines et à améliorer la compatibilité des autoroutes avec leur environnement. Le Conseil fédéral propose à présent au Parlement, dans le cadre de l’étape d’aménagement 2019, d’approuver les contournements de Lucerne et du Locle, l’extension du tronçon Rotsee – Buchrain ainsi que l’élimination du goulet d’étranglement dans le secteur de Crissier et d’octroyer le crédit d’engagement nécessaire, comme il l’a décidé lors de sa séance du 17 janvier 2018. Le projet est mis en consultation jusqu’au 30 avril 2018.

Le Conseil fédéral approuve le message

14.09.2018

Le Conseil fédéral approuve le message relatif au développement du réseau des routes nationales

Des projets d’extension sur le réseau des routes nationales seront entrepris d’ici 2030 pour un montant d’environ 14,8 milliards de francs. Le Conseil fédéral entend ainsi fluidifier le trafic sur les routes nationales avec leur environnement. Lors de sa séance du 14 septembre 2018, il a approuvé le message en ce sens destiné au Parlement. Par ailleurs, celui-ci contient le crédit d’engagement pour les grands projets ainsi que le plafond de dépenses pour l’exploitation, l’entretien et les adaptations du réseau des routes nationales pour la période allant de 2020 à 2023. Ces travaux visent à améliorer la sécurité routière et permettent la réfection de tunnels, de ponts et de revêtements.