Recharge rapide sur les routes nationales

Mobilité électrique

Les voitures électriques jouent un rôle de plus en plus important dans la circulation routière et contribuent à la réalisation des objectifs de la Confédération en matière de politique énergétique et climatique. C’est pourquoi le Conseil fédéral entend aménager un cadre plus propice à la création d’un réseau performant de stations de recharge le long des routes nationales.

Le rapport en réponse au postulat « Conditions préalables à la mise en place d’un réseau de stations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les routes nationales » de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) montre comment faciliter la mise en place d’un réseau de stations de recharge rapide. Le Conseil fédéral a approuvé le rapport le 28 juin 2017:

Les conducteurs de voitures électriques rechargent généralement leur véhicule chez eux ou sur leur lieu de travail. Grâce à l’engagement d’acteurs majoritairement privés, la Suisse dispose déjà d’un réseau public de stations de recharge relativement dense. Les centres commerciaux, les restaurants ou les sièges d’entreprise comptent souvent des bornes de ce type. Cependant, pour parcourir de longues distances, les véhicules ont aussi besoin d’un bon réseau de stations de recharge rapide sur les routes nationales. Le Conseil fédéral entend par conséquent favoriser le développement de ce réseau. Dans ce cadre, tant les aires de ravitaillement, relevant de la compétence des cantons, que les aires de repos de la Confédération doivent être considérées comme des emplacements possibles. Comme jusqu’ici, la Confédération ne construira et n’exploitera toutefois pas elle-même de stations de recharge : ces tâches resteront l’affaire d’investisseurs du secteur privé.

La Confédération coordonne la mise en oevre

Au moins 24 stations de recharge rapide sont d’ores et déjà en service sur des aires de ravitaillement et de nombreuses autres sont planifiées (état en janvier 2018). La Confédération s’engage en faveur de l’installation de nouvelles stations de ce type en endossant le rôle d’intermédiaire entre les cantons, les investisseurs et les exploitants d’aires de ravitaillement.

En adoptant pour la première fois des « recommandations concernant la mise en place de stations de recharge rapide le long des routes nationales » en 2015, la Confédération a déjà contribué à l’uniformisation des stations précitées. Les recommandations sont actualisées régulièrement et publiées sur le site Internet de l’OFROU.

La Confédération continuera à l’avenir d’assumer un rôle d’intermédiaire et de coordinateur dans le cadre des échanges entre les cantons et les acteurs privés. La Confédération poursuivra ses efforts pour que les investisseurs du secteur privé qui souhaitent construire et exploiter des stations de recharge rapide sur les routes nationales bénéficient des conditions nécessaires à cette fin.

Stations de recharge aussi sur les aires de repos

Grâce à la mise en œuvre du fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), il sera aussi possible de construire des stations de recharge rapide sur les aires de repos. Un appel à candidatures ouvert offrira la possibilité aux acteurs intéressés de se porter candidats pour plusieurs sites en même temps à moindre coût.

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Aires de ravitaillement et aires de repos

Aujourd’hui, 59 aires de ravitaillement sont en service le long des routes nationales, tandis que trois autres sont planifiées. Les 1850 kilomètres que compte le réseau des routes nationales comportent par ailleurs environ 100 aires de repos, si bien qu’il y a en moyenne une aire de ravitaillement tous les 60 kilomètres et une aire de repos tous les 40 kilomètres.

Les aires de ravitaillement (avec restaurant et station-service) relèvent de la compétence des cantons. Il est permis depuis quelque temps déjà d’y construire et d’y exploiter des stations de recharge rapide, selon des modalités définies par les seuls cantons concernés.

Les aires de repos (qui comportent des toilettes et parfois une possibilité de se restaurer, comme un stand de petite restauration) relèvent quant à elles de la compétence de la Confédération. Comme l’a décidé le Parlement dans le cadre du traitement du dossier relatif au FORTA, la construction et l’exploitation de stations de recharge rapide y seront admises dès l’entrée en vigueur de la modification de la loi fédérale sur les routes nationales.

https://www.astra.admin.ch/content/astra/fr/home/themes/mobilite-electrique/recharge-routes-nationales.html