Installations de chantier

Les surfaces très limitées à proximité immédiate du portail du tunnel pour un chantier d’envergure et l’exposition aux dangers naturels à Göschenen nécessitent de délocaliser une grande partie des installations de gestion des matériaux à Airolo. Les surfaces décrites ci-dessous seront nécessaires pour le chantier.

Göschenen :

Du côté de Göschenen, une surface d’environ 138 000 m2 sera réservée aux installations. Près de 46 % de cette surface est déjà asphaltée ou bâtie ; il s’agit pour environ 18 % de sols nus, pour quelque 22 % de surfaces vertes (prairies et pâturages) et pour 14 % de forêts. Les terrains nécessaires pour les installations ont pour la plupart déjà été utilisés lors de la construction du tube existant ou dans le cadre d’autres projets et seront de nouveau exploités dans une moindre mesure, là où cela est possible et judicieux, pour la réfection subséquente du premier tube.

Airolo :

Les terrains nécessaires pour les installations à proximité du portail sont tout aussi limités au sud et il existe également des risques liés aux dangers naturels. Par conséquent, diverses parcelles éloignées les unes des autres doivent être utilisées entre Airolo et Stalvedro, pour une surface totale d’environ 480 000 m2 dédiée aux installations. Il est prévu d’aménager la décharge provisoire à Stalvedro, non loin des installations de chantier, et des surfaces plus petites à Quinto seront également utilisées durant les travaux pour entreposer provisoirement l’humus.

 

Durabilité des installations

L’OFROU tient à ce que des solutions durables soient trouvées, en collaboration avec les autorités locales et cantonales, pour l’ensemble des installations et constructions nécessaires. Les bâtiments existants seront utilisés dans toute la mesure du possible. Le cas échéant, les communes directement concernées devront pouvoir tirer profit des travaux de construction sur le long terme.

Göschenen :

Le centre d’information concernant le côté nord du tunnel sera installé dans l’actuel bâtiment de la gare. De bonnes conditions seront ainsi créées pour permettre à celui-ci de devenir une plate-forme de correspondance et de rencontre d’importance régionale sur le long terme. Dans le cadre de la procédure d’approbation des plans, une solution durable a été trouvée pour l’hébergement de chantier à Göschenen. L’OFROU va acquérir deux parcelles. Les logements des travailleurs seront installés au-dessus d’un garage souterrain, qui sera utilisé pendant la durée du chantier et qui garantira des places de stationnement de substitution à la population. En 2020, l’OFROU organisera, en collaboration avec la commune de Göschenen, le canton d’Uri et des experts, un concours de projets concernant l’utilisation ultérieure des parcelles en tant que zones d’habitation selon les besoins régionaux. Par ailleurs, des mesures de compensation écologique sont prévues à Göschenen également, puisque l’OFROU va participer de manière déterminante à un projet cantonal de développement du paysage pour la vallée de Göschenenalp. Pour chauffer les logements du personnel, une nouvelle conduite sera tirée depuis la centrale de chauffage à distance de la société Heizwerk Gotthard AG. Elle restera en place une fois les travaux terminés et pourra être utilisée pour chauffer les habitations. Enfin, une passerelle menant à la gare et nécessaire dans le cadre des travaux sera maintenue sur le long terme à l’issue des travaux et servira de passerelle pour piétons afin de relier la future station inférieure du téléphérique Göschenen-Gütsch. Des mesures de protection contre les chutes de pierres et les avalanches sont par ailleurs prévues à l’est de la gare de Göschenen ; elles seront également maintenues.

Airolo :

Le recouvrement de l’autoroute sur près de 1000 mètres et le réaménagement de la jonction autoroutière au cours de la construction du second tube au Gothard valoriseront considérablement le village d’Airolo et amélioreront durablement la qualité de vie de ses habitants (cf. chap. 5.). Le centre d’information concernant le côté sud du tunnel sera installé dans le bâtiment de la gare. Des solutions d’hébergement seront mises en place dans l’actuel hôtel Alpina pour une partie du personnel de chantier. Une barrière de protection contre les avalanches et les chutes de pierres devra être installée à cette fin et sera financée à 50 % par l’OFROU.