Recherche en cours sur la mobilité intelligente connectée

Programme de recherche « Transport du futur »

Le programme de recherche « Transport du futur » de l’Association suisse des ingénieurs et experts en transport (SVI), financé et géré par l’OFROU, consiste essentiellement en une analyse complète des facteurs susceptibles d’avoir un impact sur le développement futur de la mobilité en général et en particulier sur l’offre et la demande de transport en Suisse à l’horizon 2060. Ce programme s’intéresse essentiellement à cinq facteurs : la démographie, le développement territorial, les ressources naturelles, le financement et la technologie. Il devrait se terminer en 2020.

Tableau synoptique des sept sous-projets du programme de recherche « Transport du futur »

Sous-projet

Thèmes

1.  Vieillissement démographique et conséquences sur la capacité et la sécurité du système de transport

Tendances sur le long terme concernant le logement et les besoins en mobilité des jeunes et de la population vieillissante, exigences vis-à-vis du système de transport, exigences relatives aux contenus et aux processus de planification des transports

2.  Mobilité compatible avec la vie
urbaine – la ville du futur adaptée à la mobilité

Caractéristiques et tendances urbaines de développement (centralisé/décentralisé), augmentation de la densité et exigences vis-à-vis du système de transport, différenciation entre domicile et lieu de travail, échanges avec la périphérie, conséquences des nouvelles formes de production

3.  Interactions à long terme entre le transport et l’espace

Développement des formes de bureau et d’habitat, évolution des processus de production en matière de logistique à l’ère de la numérisation et de l’automatisation

4.  Effets du changement climatique sur la demande de transport

Adaptation au changement climatique : mise en place de mesures d’adaptation et aménagement de l’infrastructure de demain. Atténuation du changement climatique : effets sur l’organisation de la mobilité et de la demande de transport

5.  Risques et opportunités pour le système de réglementation et de financement

Analyse des effets à long terme d’un point de vue économique et conséquences sur la façon de traiter les différents modes de transport et le modèle de financement route/rail

6.  Changements technologiques et conséquences sur la mobilité et les  transport

Corrélation entre les changements technologiques et la mobilité / les transports. Évolutions technologiques pertinentes et renversements éventuels de tendance, et leurs effets.

7.  Offres d’un nouveau genre, organisation et diffusion

Changements de types d’offres liés à la technologie (principalement transport individuel par opposition au transport collectif) et conditions d’utilisation des synergies du système (notamment acceptation). Nouveaux modèles commerciaux en matière de transport et conséquences sur l’organisation des transports publics.


 

Programme de recherche « Effets de la conduite automatisée »

Le programme de recherche « Effets de la conduite automatisée », qui est directement géré par l’OFROU, a pour objectif de clarifier certains aspects de l’utilisation de véhicules routiers automatisés et connectés pour le transport de personnes et de marchandises en Suisse. Les résultats de ce programme de recherche visent à créer les bases permettant aux milieux politiques, aux autorités et aux acteurs concernés de se préparer adéquatement à l’introduction prévisible de la conduite automatisée en Suisse et de pouvoir l’influencer de manière proactive si nécessaire. Ce programme devrait s’achever en 2020.


Tableau synoptique des sept sous-projets du programme de recherche « Effets de la conduite automatisée »

Sous-projet

Objectifs

0.  Direction générale du projet

  • Gérer les cinq phases de travail ;
  • Coordonner les sous-projets ;
  • Rédiger des rapports et des recommandations.

1.  Scénarios d’utilisation et effets

 

  • Élaborer des scénarios d’utilisation de véhicules automatisés affectés au transport de marchandises et de personnes, sur lesquels les autres sous-projets fondent leurs analyses ; les résultats de ces analyses influencent à leur tour les scénarios initiaux.

2.  Répercussions sur les transports et besoins en matière d’infrastructures

 

  • Quantifier les effets sur le trafic des scénarios d’utilisation de véhicules automatisés entre 2020 et 2050 ;
  • Établir des modèles de ces scénarios pour les routes à grand débit et certaines villes ;
  • Estimer les conséquences qui en résultent pour les besoins en matière d’infrastructures de transport ;
  • Recommander des mesures concernant la planification et la mise en place futures d’infrastructures de transport.

3.  Gestion des données

 

  • Définir le volume et le type de données provenant de la conduite automatisée ;
  • Analyser et évaluer l’utilisation possible des données (par ex. régulation du trafic, modèles commerciaux de mobilité, etc.) ;
  • Étudier d’éventuels futurs modèles de gestion de réseau et de régulation du trafic ;
  • Clarifier les rôles éventuels des acteurs concernés ;
  • Déterminer les besoins nécessaires en matière d’infrastructures numériques et fixer les exigences requises pour l’aménagement et l’exploitation de ces infrastructures ;
  • Formuler des recommandations sur les mesures à prendre.

4.  Nouveaux types d’offres

 

  • Définir les nouveaux types d’offres de mobilité (de 2020 à 2050) et les évaluer par rapport aux objectifs de la politique des transports ;
  • Identifier des types d’offres prometteurs ;
  • Spécifier les technologies, les exploitants, les ressources et les infrastructures nécessaires ;
  • Fixer le cadre pour l’introduction et la réalisation des nouveaux types d’offres souhaités et formuler des recommandations sur les mesures à prendre ;
  • Intégrer les résultats du programme de recherche « Transport du futur ».

5.  Trafic mixte

 

  • Définir des scénarios réalistes de migration vers des véhicules routiers entièrement automatisés ;
  • Identifier et évaluer les défis spécifiques au trafic mixte ;
  • Présenter des propositions de solutions pour un trafic routier sûr et le maintien de la fonctionnalité des routes (fluidité du trafic) ;
  • Formuler des recommandations sur les mesures à prendre à l’attention des acteurs concernés.

6.  Impact sur l’aménagement du territoire

  • Analyser les effets possibles de la conduite automatisée et connectée sur le développement territorial ;
  • Formuler des recommandations sur les mesures à prendre pour soutenir les objectifs de la Suisse en matière d’aménagement du territoire suite à l’introduction de la conduite automatisée et connectée.