Comptage de la circulation routière en suisse (CSCR)

Historique

Les premiers recensements effectués au niveau national ont eu lieu en 1928/29, puis en 1936/37 et en 1948/49. Depuis 1955, sur recommandation du Comité des transports intérieurs de l'ONU pour l'Europe, ces comptages par catégories et par provenances sont organisés tous les cinq ans.


Situation actuelle

Actuellement, le trafic est recensé selon des directives et des critères uniformes, ce qui permet d'en comparer la densité, la part des poids lourds et l'évolution générale à travers l'Europe toute entière. En faisant le lien avec diverses données relatives à l'infrastructure, on obtient un aperçu du taux d'utilisation des différentes routes de transit du continent.


Exécution

En Suisse, les recensements placés sous l'égide de l'ONU ont lieu dans le cadre du comptage suisse de la circulation routière (CSCR). Ils sont organisés par l'Office fédéral des routes (OFROU) et les services cantonaux des ponts et chaussées. Le traitement des nombreuses données se fait par l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT).


Méthode

Le CSCR 2005 se fait à l'aide de 453 postes. 175 d'entre eux sont équipés des appareils du réseau du comptage automatique de la circulation routière (CACR), appareils capables de classer les véhicules par catégories. A 134 autres endroits, le personnel chargé de compter est assisté par un équipement électronique recensant les voitures de tourisme. Quant aux 144 postes restants, où le comptage se fait manuellement dans toutes les catégories, ils sont en général situés sur des routes principales ou secondaires peu fréquentées. A la différence des recensements précédents, celui de 2005 est automatisé à 80%. Grâce à cette évolution, le nombre de personnes engagées les jours de comptage s'est réduit considérablement, passant d'environ 2000 à quelque 600.

Les compteurs automatiques fonctionnent en permanence, tandis que les relevés manuels se font par sondages. Ceux-ci, répartis sur toute l'année, ont lieu simultanément à tous les postes, trois fois en semaine (jours ouvrables) durant 6 heures et deux fois, un dimanche, pendant 4 heures. Les chiffres ainsi obtenus sont extrapolés à l'aide des courbes journalières et annuelles des appareils automatiques dont l'emplacement est comparable.

Les véhicules étrangers font l'objet d'un recensement manuel séparé à 27 postes automatiques, ce qui permet de déterminer leur part à l'ensemble du trafic.


Résultats sur le comptage suisse de la circulation routiére de 2005

Le présent document renseigne sur le comptage suisse de la circulation routière de 2005. Il décrit le procédé et apporte une vue d'ensemble des 453 postes de comptage et de leurs principaux chiffres clés. Les cartes indiquent l'emplacement des postes et la densité du trafic. Le CD-ROM contient les informations détaillées de chaque poste et une banque de données comprenant toutes les valeurs horaires.

Les informations détaillées et les valeurs horaires sont aussi disponibles en ligne:

https://www.astra.admin.ch/content/astra/fr/home/documentation/donnees-concernant-le-trafic/donnees-et-publications/comptage-de-la-circulation-routiere-en-suisse--cscr-.html